Par un arrêté publié le vendredi 13 décembre 2019, le ministère de l’Agriculture a ajusté les mesures de prévention et de surveillance de la peste porcine africaine en matière de chasse, d’activité forestière et dans les exploitations de suidés à la suite de la découverte de cas sur des sangliers sauvages en Belgique.

 

La France est à ce jour indemne de PPA. Pour prévenir le risque d'introduction du virus, la France a mis en place un plan d’actions ambitieux visant à protéger le territoire.

Une clôture a été érigée dans les départements des Ardennes, de la Meuse et de la Meurthe et Moselle, afin de délimiter une zone blanche, dépeuplée de sangliers, et une zone d’observation au regard de la zone infectée en Belgique. Les travaux de clôture sont désormais terminés, avec un total de 132 km de clôtures qui sont raccordées aux clôtures belges. L'arrêté publié ce jour modifie en conséquence le périmètre de la zone d'observation le long du dernier tronçon de clôture dans les Ardennes. Les agents de l’ONCFS et chasseurs y maintiennent une forte pression de chasse, indispensable pour préserver le territoire de toute introduction du virus.

Par ailleurs, sur la base d’un avis de l’Anses, l'arrêté introduit des dérogations à l'interdiction d'activité en forêt. Ainsi, sous réserve du strict respect des mesures de biosécurité et d’une déclaration à la préfecture, des dérogations autorisant l'exploitation de bois de chauffage pour les particuliers, réservé à un usage domestique (affouage et coupe de bois par les propriétaires privés), sont possibles. Les formations à la biosécurité des affouagistes ont débuté en novembre 2019.

Au niveau européen, la situation sanitaire a évolué de manière significative ces dernières semaines, avec des cas de PPA en Pologne désormais situés à une quarantaine de kilomètres de la frontière allemande.

Cette situation inquiétante rappelle l’importance critique du respect des mesures de biosécurité par tous : éleveurs, transporteurs, particuliers, chasseurs.

La mobilisation et la vigilance des différents acteurs est indispensable pour préserver le statut indemne du territoire.

Source : DGAl

 

 

 

Agenda

Février 2020
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29
36- Formation médecine complémentaire (initiation)
jeudi 05 mars 2020
09:30 - 17:30

36 - Médecine complémentaire (perfectionnement)
vendredi 06 mars 2020
09:30 - 17:30

Formation adapter le plan de maîtrise sanitaire pour mon métier de transformation de produits carnés
Du lundi 09 mars 2020 au mardi 10 mars 2020
09:30 - 17:30

37 - Formation connaitre les parasites et les analyses disponibles afin d'optimiser la gestion du parasitisme dans son élevage
mardi 10 mars 2020
Toute la journée

37- Formation eau en élevage : qualité et quantité
jeudi 12 mars 2020
Toute la journée

Journée sanitaire - pathologies piscicoles
vendredi 13 mars 2020
09:30 - 17:00

36 - Formation biosécurité en élevage de volailles
mardi 17 mars 2020
09:30 - 17:30

36- Médecine complémentaire (initiation)
lundi 06 avril 2020
09:30 - 17:30

36- Médecine complémentaire (perfectionnement)
mardi 07 avril 2020
09:30 - 17:30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.