Un communiqué de presse datant du 28/01/20 annonce 15 mesures du gouvernement pour renforcer la lutte contre la maltraitance animale et améliorer le bien-être des animaux.

Parmi lesquelles :

  • Aller vers la fin des pratiques douloureuses en élevage :
    • Le Centre national de référence bien-être animal est saisi pour objectiver les pratiques douloureuses et identifier les alternatives -> 1er semestre 2020 ;
    • Interdire la castration à vif des porcelets -> fin 2021 ;
    • Interdire le broyage des poussins -> fin 2021.
  • Renforcer la sensibilisation et la formation au bien-être animal
  • Améliorer la qualité de vie des animaux d’élevage :
    • Conditionner les financements de la PAC pour les investissements dans les bâtiments d'élevage au respect des normes en matière de bien-être animal -> négociations en cours de la future PAC ;
    • Les financements de l'État sont fléchés prioritairement vers des bâtiments favorisant l'expression naturelle des comportements des animaux d'élevage -> dès à présent.
  • Améliorer les conditions de transport des animaux
    • Augmenter les contrôles au chargement par les services officiels et en habilitant des vétérinaires privés -> 1er semestre 2020 ;
    • Renforcer les sanctions en cas de non-respect de la réglementation européenne -> 1er semestre 2020 ;
    • Imposer pour le transport maritime un registre et des conditions d’enregistrement des températures -> fin 2020.
  • Améliorer l’information des consommateurs
    • Garantir une information claire et compréhensible pour le consommateur sur les modes d’élevage et le bien-être animal -> lancer une expérimentation en 2020 et porter ce projet au niveau européen.

 

⇒ Le secteur porcin est particulièrement concerné par les points suivants :

  • Interdiction à fin 2021 de la castration à vif (ou avec analgésie seule) des porcelets et ouverture aux éleveurs de la possibilité de pratiquer l’anesthésie locale jusqu’ici non permise.
  • Obligation pour tout élevage de porcs de disposer de systèmes d’abreuvement et d’accès pour les animaux à des matériaux manipulables, avec délai de mise en conformité d’un an.
  • Désignation dans chaque élevage d’un référent en charge du bien-être animal avec formation spécifique obligatoire à compter du 1er Janvier 2022.

En détail, vous trouverez en pièce jointe : le communiqué de presse datant du 28/01/20, le flyer de communication

Source : GDS France et DGAL

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (1911_bea_bro.pdf)1911_bea_bro.pdf[ ]1586 Ko
Télécharger ce fichier (200128_cp_bea_.pdf)200128_cp_bea_.pdf[ ]340 Ko

Agenda

Février 2020
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29
36- Formation médecine complémentaire (initiation)
jeudi 05 mars 2020
09:30 - 17:30

36 - Médecine complémentaire (perfectionnement)
vendredi 06 mars 2020
09:30 - 17:30

Formation adapter le plan de maîtrise sanitaire pour mon métier de transformation de produits carnés
Du lundi 09 mars 2020 au mardi 10 mars 2020
09:30 - 17:30

37 - Formation connaitre les parasites et les analyses disponibles afin d'optimiser la gestion du parasitisme dans son élevage
mardi 10 mars 2020
Toute la journée

37- Formation eau en élevage : qualité et quantité
jeudi 12 mars 2020
Toute la journée

Journée sanitaire - pathologies piscicoles
vendredi 13 mars 2020
09:30 - 17:00

36 - Formation biosécurité en élevage de volailles
mardi 17 mars 2020
09:30 - 17:30

36- Médecine complémentaire (initiation)
lundi 06 avril 2020
09:30 - 17:30

36- Médecine complémentaire (perfectionnement)
mardi 07 avril 2020
09:30 - 17:30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.