DESCRIPTIF DE LA MALADIE

L’influenza aviaire, ou grippe aviaire, provoquée par le virus de type « A » est une maladie animale qui peut infecter plusieurs espèces d’oiseaux d’élevage (poulets, dindes, cailles,…) ainsi que des oiseaux d’ornements et les oiseaux sauvages.

Il existe plusieurs souches de virus de l’IA, que l’on peut classer en 2 catégories :

  • Les souches faiblement pathogènes (IAFP) qui provoque peu ou pas de manifestations cliniques.
  • Les souches hautement pathogènes (IAHP) qui entraînent de graves manifestations cliniques et/ou une forte mortalité.

 

Signes cliniques

 

Pour la faune sauvage : il est possible qu’une partie des oiseaux sauvages soient  porteurs du virus sans être malades ce qui explique que les   oiseaux infectés puissent véhiculer le virus à distance.

En élevage : L’IAHP peut entraîner des signes nerveux et/ou digestifs, prostration et apathie extrême, gonflement de la peau sous les yeux, diarrhée….

Il se peut que l’on constate dans les 48h qui suivent la contamination un taux de mortalité pouvant avoisiner les 100%.

 

Contamination et virulence

 

Tous les virus de la grippe aviaire peuvent se transmettre chez les oiseaux par contact direct avec les sécrétions des animaux infectés (fèces), par l’eau, la nourriture, les équipements, les vêtements et les chaussures contaminés.

Plusieurs facteurs vont être responsables de la dissémination du virus d’un élevage à un autre, à savoir :

  • Mouvements d’oiseaux;
  • Mouvements de personnes;
  • Véhicules;
  • Déplacement d’objets contaminés;
  • Pratiques de vente (marchés);
  • Pratiques d’élevage…

 

Ce virus est extrêmement résistant dans le milieu extérieur, et plus particulièrement à basse température.

 

 

Risques pour la population humaine

Le risque de transmission du virus aux humains est faible, surtout si toutes les mesures  et les protocoles sanitaires mis en place par l’Union Européenne sont appliqués. Seul un contact très étroit  avec les oiseaux peut être dangereux pour l’Homme. Une vigilance est également à prendre en compte  vis-à-vis du porc car cet animal peut être sensible aux virus de la grippe humaine et aviaire. Les contaminations via les denrées alimentaires ne sont pas à craindre.

 

LA LUTTE CONTRE L'INFLUENZA AVIAIRE

 

En cas de circulation avérée

En cas de découverte d’un foyer, l’élevage infecté fait l’objet d’une enquête épidémiologique : questionnaire permettant de décrire les caractéristiques de l’élevage-foyer et du lot découvert infecté (mortalités, symptômes).

Les suspicions et les foyers font l’objet d’une déclaration immédiate par la DDcsPP à la DGAl.

Les données recueillies dans le cadre de la surveillance programmée font l’objet d’une centralisation hebdomadaire.

 

 

Agenda

Janvier 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
36 - Formation GBPH
mardi 28 janvier 2020
09:30 - 17:30

36 - Formation GBPPLC
vendredi 31 janvier 2020
09:30 - 17:30

36 - Formation Fabrications lactiques : accidents de caillage Module 2
jeudi 06 février 2020
09:30 - 17:30

36 - Formation Boviclic Web
jeudi 06 février 2020
09:30 - 17:30

36 - Formation fabrications lactiques : se perfectionner dans la fabrication de ferments à la ferme Module 3
vendredi 07 février 2020
09:30 - 17:30

36 - Formation fabriquer des yaourts à la ferme
Du mardi 11 février 2020 au mercredi 12 février 2020
09:30 - 17:30

36 - Formation Boviclic Web
mardi 11 février 2020
09:30 - 17:30

36- Formation médecine complémentaire (initiation)
jeudi 05 mars 2020
09:30 - 17:30

36 - Médecine complémentaire (perfectionnement)
vendredi 06 mars 2020
09:30 - 17:30

Formation adapter le plan de maîtrise sanitaire pour mon métier de transformation de produits carnés
Du lundi 09 mars 2020 au mardi 10 mars 2020
09:30 - 17:30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.