La nécrose hématopoïétique infectieuse (NHI)

Descriptif de la maladie

La nécrose hématopoïétique infectieuse est causée par le virus de la nécrose hématopoïétique infectieuse (VNHI).

C’est une maladie virale hautement infectieuse touchant plusieurs espèces de salmonidés.

Les conséquences cliniques et économiques principales de la NHI se produisent dans les fermes aquacoles produisant de la truite arc-en-ciel où les manifestations aiguës peuvent aboutir à une mortalité très élevée. Le frai et les juvéniles de moins de 6 mois sont les plus sensibles à la NHI. Les saumons atlantique, keta, argenté, japonais, sockeye, chinook peuvent être aussi sévèrement touchés.

 

La transmission

L’infection est transmise horizontalement par l’eau, et les sécrétions et contacts directs avec des poissons malades. Le virus de la NHI peut conserver son pouvoir infectant pendant plusieurs semaines voire mois dans les sédiments. Les géniteurs de salmonidés porteurs inapparents sont le principal réservoir de la NHI. La transmission par la surface des œufs issus de géniteurs contaminés est favorisée lorsque la désinfection de surface des œufs est imparfaite.

 

Les symptômes de la maladie

La maladie est en général caractérisée par une augmentation brutale de la mortalité en l’absence de lésions décelables.

Les poissons malades présentent des signes cliniques : léthargie avec des accès d’hyperactivité, mélanose, branchies anémiées, ascite, abdomen dilaté, exophthalmie, et des pétéchies internes et externes.

Historiquement, l’éventail géographique de la NHI était limité à la partie occidentale de l’Amérique du Nord, mais la maladie s’est étendue en Europe continentale et en Extrême-Orient via l’importation de poissons et d’oeufs infectés. Parmi chaque espèce de poissons, il y a un degré élevé de variation de sensibilité à la NHI. L’âge des poissons est extrêmement important : plus les poissons sont jeunes, plus ils sont prédisposés à la maladie.

Comme pour le virus de la septicémie hémorragique virale, le bon état de santé global des poissons semble diminuer la sensibilité manifeste à la NHI.

Les poissons deviennent de plus en plus résistants à l’infection et devenir porteurs asymptomatiques.

 

Prévention

L’approvisionnement en eau doit être indemne de virus.

Le statut sanitaire des poissons doit être maîtrisé notamment lors de leur introduction à la fois dans la pisciculture ou dans le bassin versant de la pisciculture et en particulier lors de l’introduction d’oeufs.

Les fermes aquacoles ou des zones aquacoles peuvent obtenir le statut « indemne de la maladie » après la mise en œuvre d’un programme de qualification et sous réserve du respect des mesures strictes et spécifiques de la qualification.

Agenda

Octobre 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
Formation mesures préventives pour maîtriser staphylocoques et cellules
jeudi 12 novembre 2020
09:30 - 17:30

Formation médecines complémentaires volailles (initiation)
lundi 16 novembre 2020
09:30 - 17:30

Formation médecines complémentaires perfectionnement
mardi 17 novembre 2020
09:30 - 17:30

Formation Boviclic Web
jeudi 19 novembre 2020
09:30 - 17:30

Formation accidents de fabrication fromagère : limiter les accidents de caillage liés à la machine à traire
jeudi 19 novembre 2020
09:30 - 17:30

Formation Boviclic Web
jeudi 03 décembre 2020
09:30 - 17:30

Formation initiation à la géobiologie en élevage (36)
Du mardi 12 janvier 2021 au mercredi 13 janvier 2021
09:30 - 17:30

Formation Guide des Bonnes Pratiques d'Hygiène européen (GBPH)
jeudi 14 janvier 2021
09:30 - 17:30

Formation fabrication des yaourts à la ferme
Du mardi 19 janvier 2021 au mercredi 20 janvier 2021
09:30 - 17:30

Formation valoriser son métier de la fourche à la fourchette
jeudi 21 janvier 2021
09:30 - 17:30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.