Depuis l’hiver 2012/2013, certains élevages bovins du département ont été confrontés à des épisodes de salmonelloses.

Dans la majorité des cas situés dans le Boischaut Sud , les symptômes observés ont été des signes de diarrhées aigues et sévères sur les vaches et les veaux d’un même élevage, souvent accompagnés de forte fièvre. Quelques cas se sont également traduits par des mortalités subites inexpliquées ou des complications suite  à vêlage difficile.

 

 DESCRIPTIF DE LA MALADIE

 

Signes cliniques

Les principaux symptômes qui doivent vous alerter sont une forte diarrhée accompagnée d’une forte atteinte de l’état général (forte fièvre, abattement).

D’autres symptômes sont plus diffus : avortements, mortalités subites,  septicémies.

Des animaux de tout âge peuvent être atteints (septicémies  et mortalités fréquentes ).

La bactérie peut être introduite  dans un élevage par un animal porteur ou des aliments contaminés.  (contamination exclusive par voie alimentaire).

 

 Contamination : comment vous protéger ?

Les principales sources de contamination sont les animaux (malades ou porteurs sains excréteurs) et les fumiers/lisiers issus des troupeaux ayant eu des cas de salmonellose (persistance possible pendant 12 mois).

La salmonellose est une maladie humaine grave. Elle est le plus souvent liée à l’ingestion accidentelle de salmonelles (mains souillées) ou de produits alimentaires contaminés par des salmonelles, parmi lesquels principalement les œufs et les ovo produits (le lait cru et les produits laitiers peuvent également être des sources de contamination).

Elle se manifeste par une gastro-entérite sévère pendant environ 4 jours (diarrhée, vomissements, fièvre). Certaines professions sont plus à risque (éleveurs, vétérinaires, personnels des abattoirs et équarrissages).

Le principal moyen de protection est de vous laver soigneusement les mains après les soins aux animaux, de changer et laver régulièrement vos habits de travail.

En cas de doute, consulter votre médecin.

 

 LA LUTTE CONTRE LA SALMONELLOSE

 

Que faire en cas de suspicion ? 

Contacter au plus vite votre vétérinaire pour confirmer le diagnostic clinique !

Analyses à prévoir :

à partir de prélèvements de fèces ou d’organes, soit sur animal vivant soit sur animal mort (autopsie). Une identification précise de la souche sera réalisée (aide précieuse pour déterminer la source de contamination). Un antibiogramme complet  sera disponible.

Une aide aux analyses peut vous être accordée par le GDMA (75% du montant HT des analyses).

Traitement  adapté :

En cas de suspicion, votre vétérinaire vous prescrira une famille d’antibiotiques adaptée aux salmonelles car de nombreuses souches peuvent être résistantes à plusieurs classes d’antibiotiques que vous utilisez habituellement.

Un traitement médical complémentaire pourra être mis en place (réhydratation par voie intra-veineuse).

 

 Que faire en cas de contamination avérée ? 

Les principales mesures de lutte sont sanitaires pour limiter la diffusion des salmonelles d’un élevage à l’autre à l’occasion de mouvements d’animaux ou de transfert de matériel d’élevage.

 il convient ainsi de : 

  • Isoler si possible tout animal malade du reste du troupeau pendant au moins 15 jours.
  • Se laver soigneusement les bottes, les mains et si possible changer de tenue après avoir soigné les animaux malades.
  • Eviter toute visite extérieure (voisins, écoles).
  • Installer un pédiluve (avec désinfectant agréé) à destination des intervenants extérieurs (vétérinaire, inséminateur).
  • Pailler abondamment (10 kg/vache/jour), en particulier la case de vêlages ; curer et utiliser un asséchant de litière si nécessaire ; surveiller la propreté des abreuvoirs et les nettoyer aussi souvent que nécessaire.
  • Ne pas laisser les autres espèces animales pénétrer dans les bâtiments d’élevage (volailles domestiques, chiens).
  • Limiter les introductions d’animaux ; en cas d’introduction d’un animal, le laisser isolé.
  • Eviter de souiller la table d’alimentation (pas de passage direct de l’aire paillée vers l’auge).

 

 Que faire à la suite d'un épisode de Salmonelloses ? 

Gestion des fumiers

  • Lors du curage des bâtiments d’élevage, stocker le fumier le plus loin possible des voies de circulation et éviter de souiller les routes.
  • Limiter tout accès des animaux domestiques ou sauvages au tas de fumier.
  • Si possible, laisser le fumier se décomposer pendant 1 an tout en limitant l’accès aux animaux.
  • Ne pas épandre le fumier sur les prairies pâturées ou fauchées.
  • Épandre exclusivement le fumier sur céréales et de préférence avec enfouissement à l’automne 2014 (éviter les épandages en bordures de rivières ou de points d’eau stagnante).

Gestion des bâtiments d’élevage à la sortie des animaux

  • Sortir le fumier dès la sortie des animaux au pâturage.
  • Retirer tout le matériel mobile.
  • Nettoyer le bâtiment à l’eau chaude sous pression.
  • Désinfecter avec un désinfectant agréé.

Gestion du matériel d’élevage (bétaillère, cage ou couloir de pesée ou de contention, épandeur)

  • Nettoyer à l’eau chaude sous pression et désinfecter tout matériel d’élevage en copropriété après chaque utilisation et avant de le transférer à ses collègues.

Gestion des aliments

  • Protéger tous les aliments des souillures animales (oiseaux, rongeurs).

 

I.C.A. A COMPLETER SUR LES ASDA

En cas de vente d’animaux (boucherie ou élevage)? Vous devez signaler que votre troupeau a été atteint, en deux mois, de 2 cas de salmonellose clinique, si le premier cas a été diagnostiqué moins de 6 mois avant la date de vente.

 

Agenda

Novembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
Ferme Expo Tours
Du vendredi 16 novembre 2018 au dimanche 18 novembre 2018
Toute la journée

Formation maîtriser la BVD (Bovine Virale Desease) ou la maladie des muqueuses
mardi 20 novembre 2018
Toute la journée

Formation les les veaux : problème de diarrhée et respiratoire
jeudi 29 novembre 2018
Toute la journée

Formation Approche globale de la santé et du bien-être en élevage ruminant, du point de vue de l'ostéopathie vétérinaire : débutant
mardi 11 décembre 2018
Toute la journée

Formation Approche globale de la santé et du bien-être en élevage ruminant, du point de vue de l'ostéopathie vétérinaire : débutant
mercredi 12 décembre 2018
Toute la journée

Formation Approche globale de la santé et du bien-être en élevage ruminant, du point de vue de l'ostéopathie vétérinaire : confirmés
jeudi 13 décembre 2018
Toute la journée

Formation Approche globale de la santé et du bien-être en élevage ruminant, du point de vue de l'ostéopathie vétérinaire : confirmés
vendredi 14 décembre 2018
Toute la journée

Formation Guide des Bonnes Pratiques en fromagerie
jeudi 10 janvier 2019
20:00 -

Formation Guide des Bonnes Pratiques en fromagerie
mardi 15 janvier 2019
20:00 -

Formation Guide des Bonnes Pratiques en fromagerie
jeudi 17 janvier 2019
08:00 -

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.