DESCRIPTIF DE LA MALADIE 

 

Ce parasite suscite de plus en plus d’intérêt depuis quelques années car il peut devenir pathogène sous certaines conditions d’élevage et d’infestation. Il est à l’origine d’une parasitose aigue, grave et rare due au passage des stades immatures dans la caillette et l’intestin. Les stades adultes sont considérés comme peu pathogènes et les troubles peuvent apparaitre suite à l’accumulation des parasites dans le rumen.

 

En France, trois espèces de paramphistomes sont pathogènes chez les ruminants :

  • Paramphistomum daubneyi (chez les bovins exclusivement).
  • Paramphistomum ichikawai (chez les ovins).
  • Paramphistomum cervi ( = leydeni)  (chez les ruminants sauvages).

Le paramphistome se rencontre, au stade adulte, dans le rumen des ruminants, d’où son appellation courante « douve de la panse ». A l’état adulte, il y vit groupé en colonies de quelques dizaines à quelques centaines d’individus.

 

Signes cliniques

Il existe deux manifestations cliniques de la maladie, une due aux migrations des stades immatures, l’autre due à l’accumulation des adultes dans le rumen.

Forme causée par les migrations des immatures :

Les stades immatures s’attachent aux  parois de l’intestin grêle. Lorsqu’il y a infestation par une grande quantité de stades immatures, cela peut causer une inflammation de l’intestin, entrainant une maldigestion et une malabsorption. Les fortes infestations se traduisent par une diarrhée abondante noirâtre qui peuvent conduire à la mort de l’animal ou en faire une non valeur économique.  Ces formes sont rares.

Forme liée aux adultes :

Le paramphistome adulte est considéré comme peu pathogène.  On peut observer des formes de maladie chronique due à l’accumulation de paramphistomes adultes. Ceux-ci peuvent entrainer une gène mécanique à l’origine de ballonnements, de douleur et d’amaigrissement. Les signes cliniques évoquent une réticulo-péritonite traumatique (réaction inflammatoire liée à la présence d’un corps étranger ayant transpercé le réseau).

Contamination

Le paramphistome a un cycle parasitaire qui comporte un hôte intermédiaire. Il s’agit d’un mollusque, la limnée tronquée ou petite limnée. Ce mollusque héberge le parasite pendant une phase de son développement.

La limnée vit en milieu humide. On la retrouve au bord des mares, dans les aires marécageuses, autour des abreuvoirs ou même dans les empreintes d’animaux remplies d’eau. C’est cette limnée qui libère dans le milieu les formes parasitaires immatures (métacercaires) qui vont infester les animaux. La limnée est indispensable au cycle du paramphistome. En l’absence de limnée, il n’y a pas de paramphistome.
Cet hôte intermédiaire est très résistant : l’hiver, ou lors de sécheresse, la limnée s’enfouit dans le sol et remonte dès le retour de l’humidité. L’infestation est donc majoritaire au printemps ou à l’automne, lorsqu’il y a plus de zones humides favorables à la vie de la limnée.

 

 

 LA LUTTE CONTRE LES PARAMPHISTOMES

 

Diagnostic

Il se fait par coproscopies (il n’existe pas de dosage sérologique). L’échantillonnage nécessite des prélèvements de fèces sur 5 animaux par lot. La récolte de fèces doit se faire directement sur l’animal à l’aide d’un gant de fouille et non par la collecte de fèces tombés à terre. Le nombre d’œufs excrétés est proportionnel à la quantité d’adulte dans le rumen. Les paramphistomes ont une durée de vie longue (5 à 7 ans). Ils s’accumulent dans le rumen tout au long de la vie de l’animal. Suivant les résultats des analyses réalisées, un traitement contre le paramphistome peut être réalisé.

 

Prévention

La prévention passe par l’aménagement des zones humides telles que les jonçais, les rigoles et berges des ruisseaux, des mares ou des étangs. 

L'observation permet de cibler les parcelles à risque et mettre en place des mesures plus "agronomiques" (drainage, parcage des zones humides dans la mesure du possible,...). .

Aucune spécialité ne dispose actuellement d’AMM pour le traitement de la paramphistomose. Cependant des essais ont démontré que, concernant la lutte contre le paramphistome, une seule molécule est efficace et disponible : l’oxyclozanide. Le traitement doit être effectué par voie orale selon les prescriptions de votre vétérinaire traitant.

 

 

Agenda

Octobre 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
Ferme Expo Tours 2019
Du vendredi 15 novembre 2019 au dimanche 17 novembre 2019
Toute la journée
Tours (37)
37 - Formation le sanitaire j'adhère! Connaitre les bases du sanitaire
mardi 26 novembre 2019
Toute la journée

37 - Formation maitriser la bvd
mardi 03 décembre 2019
Toute la journée

37 - Formation l'osthéopathie en élevage ruminant débutant
Du mardi 17 décembre 2019 au mercredi 18 décembre 2019
Toute la journée

37 - Formation l'osthéopathie en élevage ruminant perfectionnement
Du jeudi 19 décembre 2019 au vendredi 20 décembre 2019
Toute la journée

37 - formation perfectionner ses connissances en homéopathie
mardi 07 janvier 2020
Toute la journée

37 - formation soigner les aplombs des bovins
jeudi 09 janvier 2020
Toute la journée

37 - Formation utiliser le nouveau GBPH européen pour élaborer son PMS en production laitière fermière pour les nouveaux installés mises à jour européennes
mardi 14 janvier 2020
14:00 - 18:00

37 - Formation utiliser le nouveau GBPH européen pour élaborer son PMS en production laitière fermière pour les nouveaux installés mises à jour européennes
jeudi 16 janvier 2020
14:00 - 18:00

37 - Formation utiliser le nouveau GBPH européen pour élaborer son PMS en production laitière fermière pour les nouveaux installés mises à jour européennes
mardi 21 janvier 2020
14:00 - 18:00

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.