Conditions de mouvement en france - sur le territoire national

En France : Aucune restriction particulière n’est mise en oeuvre dans les exploitations suspectes et dans celles où l’infection est confirmée. Il est toutefois important de rappeler que la réglementation française en vigueur interdit le mouvement d’animaux malades, ainsi que la collecte de leur semence et la mise à la consommation de leur viande et de leur lait.

 

Conditions de mouvement au sein de l'union européenne

Conditions d'échanges au sein de l'Union Européenne

Au sein de l'Union Européenne comme en France : Aucune restriction particulière n’est mise en oeuvre dans les exploitations suspectes et dans celles où l’infection est confirmée étant donné que ce virus est "nouveau".

En effet, aucune réglementation communautaire ou internationale ni aucune mesure officielle de lutte contre cette maladie ne sont prévues.

Il n’y a, pour l’heure, aucune restriction aux échanges d’animaux vivants et de leurs produits à partir des zones atteintes, ni aucune mesure de prévention et de contrôle préconisée.

 

Concernant les exportations vers les pays tiers

Conditions d'exportation vers les pays tiers (hors de l'Union Européenne)

Pour l’exportation d’animaux vivants vers les pays tiers (hors Europe) : les pays tiers ont chacun leurs propres exigences vis-à-vis du virus de SBV, et ces exigences évoluent régulièrement. Certains pays exigent pour l’exportation de reproducteurs un résultat négatif de PCR avant le départ des animaux. Cette demande de garantie s’applique alors à tout élevage, qu’il ait ou non déclaré des cas dans le cadre de la surveillance du SBV congénital.

La plupart du temps, les certificats à l’exportation des pays comportent une mention relative à l’absence de manifestations cliniques de la maladie. Cela s'applique tant aux manifestations cliniques aiguës que congénitales, même si cela n’a pas vraiment de sens dans le second cas puisque la circulation virale est décalée de plusieurs mois par rapport à la clinique. Depuis l’arrêt de la surveillance officielle par l’Etat (au 31 août 2012), la formulation de ces attestations complémentaires est: « les animaux ne proviennent pas de cheptels atteints ou suspects d’infection par le SBV ». La Direction générale de l’alimentation (DGAL) a indiqué clairement aux Direction Départementales de la protection des populations (DDPP) que ce type de phrase doit s’entendre par « il n’y a pas d’expression clinique de la maladie le jour du départ des animaux ». Que l’élevage ait ou non été inclus dans la surveillance ne change donc en aucune manière cette condition, limitée au jour de départ des animaux.

 

Agenda

Septembre 2022
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
36 - Formation autoclave : maîtriser la stérilisation
lundi 03 octobre 2022
09:30 - 17:30

36 - Formation maîtriser le conditionnement sous vide
mardi 04 octobre 2022
09:30 - 17:30

Journées techniques ovines 2022
Du mardi 11 octobre 2022 au mercredi 12 octobre 2022
Toute la journée
Gramat dans le Lot
28 - Formation éleveurs infirmiers petits ruminants caprin
mardi 11 octobre 2022
09:30 - 17:30

36 - Formation éthologie
vendredi 21 octobre 2022
09:30 - 17:30

37 - Eleveur infirmier er raisonner l'utilisation du médicament pour limiter l'antibiorésistance
mardi 08 novembre 2022
09:30 - 17:30

28 - Formation maîtriser les bonnes pratiques d'hygiène et construire son plan HACCP en centre de conditionnement d'oeufs
lundi 14 novembre 2022
09:30 - 17:30

36 - Formation piloter mon élevage caprins : les fondamentaux sanitaires
mardi 15 novembre 2022
09:30 - 17:30

Ferm'Expo Tours 2022
Du vendredi 18 novembre 2022 au dimanche 20 novembre 2022
Toute la journée

28 - Formation maîtriser les bonnes pratiques d'hygiène et construire son plan HACCP en centre de conditionnement d'œufs
lundi 21 novembre 2022
09:30 - 17:30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.